Paris - Singapour
Thursday, November 1, 2018

Recommandation : More than Money

Recommandation : More than Money - Renee Kaddouch

Patrick Canion, que je connais par ailleurs, est spécialiste agréé de placements financiers (« Financial planner » en anglais). C’est un des meilleurs spécialistes en Australie et il est cité régulièrement dans les media locaux.

Son ouvrage « More than money. A rock star guide to finance » est paru en juin 2018. La profession de « financial planner » n’existe pas en France, à ma connaissance, et consiste à aider essentiellement les classes moyennes à se constituer un patrimoine, notamment en vue de leur retraite. L’Australie constitue un des marchés les plus matures du monde pour cette activité.
Le postulat de départ du livre est simple : la première condition pour se constituer un patrimoine est de disposer un revenu régulier. Par conséquent, chacun est responsable de l’accroissement de son patrimoine et de sa bonne santé financière. Le reste n’est que mauvaises excuses (Patrick donne d’ailleurs, non sans humour, plusieurs exemples d’excuses traditionnellement avancées).
Certains chapitres sont spécifiques à l’Australie comme par exemple celui qui pose la question de savoir s’il faut utiliser le « superannuation » (sorte de cotisation obligatoire à une caisse de retraite, reversée sous forme de rente au moment du départ) en vue de l’acquisition d’un bien immobilier, ou au contraire financer son apport personnel par d’autres moyens et conserver le superannuation. Ces chapitres, ainsi que ceux présentant rapidement le système fiscal australien, présentent évidemment un intérêt intellectuel pour quiconque s’intéresse à la zone Asie Pacifique.
D’autres passages, au contraire, sont transposables mutatis mutandis à d’autres systèmes que l’Australie. Je prendrai un exemple significatif.
Patrick consacre ainsi des pages éclairantes à la distinction entre la dette productive et la dette improductive. La première recouvre les crédits destinés à financer des charges, qui se déprécient par nature, comme par exemple l’acquisition d’une télévision ou un voyage. En revanche, la dette productive est la dette contractée en vue de l’acquisition d’un bien immobilier ou d’une formation complémentaire. En tant qu’entrepreneur, j’étends encore plus loin le raisonnement et distingue la dépense improductive de la dépense productive, la seconde consistant en des dépenses consacrées à la croissance de l’activité, la première à des charges somptuaires, n’ayant aucune incidence sur l’activité. Dans les deux cas, dette comme dépense, il convient de limiter les premières.
Tout au long du livre, les discussions techniques sont illustrées par des exemples tirés de l’expérience personnelle de l’auteur (et parfois de contre-exemples). Ce dernier évoque également des aspects plus intimes de son expérience : son enfance, son arrivée en Australie à l’âge de 10 ans (il est texan d’origine), la pauvreté, le départ de son père, ses premiers petits boulots à l’adolescence, sa passion du rock …
« More than Money » est donc, avant même d’être un ouvrage technique de « personal finance », une œuvre personnelle. Patrick y décrit aussi son parcours iconoclaste et original. Avant d’être un des meilleurs financial planners d’Australie, récompensé à ce titre, l’homme a été postier, vendeur de polices d’assurance et même pasteur. Le livre contient aussi des passages très émouvants sur sa dépression suite à son divorce, à la fin des années 1990.
Ceux qui me connaissent bien savent à quel point ce thème de la résilience m’est cher, moi qui me considère aujourd’hui comme une survivante, après ce que j’ai eu à affronter à mon arrivée en Asie. Je lis beaucoup sur ces sujets (comme « Option B » de Sheryl Sandberg, que je viens de terminer, dans lequel la numéro 2 de Facebook raconte son désespoir et sa reconstruction suite à la mort subite de son mari en 2015). Peut être parce que je connais personnellement l’auteur, le livre de Patrick m’a donc touchée et, même si je n’ai heureusement pas connu de dépression clinique, comme lui, je me suis particulièrement reconnue dans ses mots.
Le site personnel de Patrick https://www.patrickcanion.com
Le post original sur Facebook : https://www.facebook.com/notes/renee-kaddouch/more-than-money-de-patrick-canion/298578210978334/